Depuis 2016, le réseau Miteinander Turnen s'engage dans toute la Suisse pour la promotion de la diversité dans la gymnastique préscolaire. Notre objectif est que les familles ayant des besoins spécifiques trouvent le chemin vers les offres. Nous entendons par besoins spéciaux, par exemple, les défis linguistiques et culturels, les handicaps, les défis financiers, les défis sociaux, etc. Notre approche se base sur un modèle à quatre piliers dont les piliers fondamentaux sont la coordination et la communication, la mise en réseau, , la formation et la formation continue ainsi que la recherche. Les offres de gymnastique préscolaire déjà existantes (gymnastique parents-enfants, ElKi ; gymnastique mère-enfant, MuKi ; gymnastique père-enfant, VaKi ; gymnastique grands-parents-enfants, GroKi) pour les enfants de 3 à 5 ans accompagnés de leurs parents ou d'un adulte de référence ont lieu chaque semaine et sont organisées par des associations de gymnastique.

Nous soutenons activement les offres de gymnastique préscolaire qui font partie de notre réseau ainsi que les familles dans le processus de cohabitation et encourageons l'égalité de tous les enfants dans notre société dès la petite enfance. Nous nous engageons dans toute la Suisse pour le développement de la gymnastique préscolaire, nous proposons des aides, une bourse aux idées pour la conception de leçons, des possibilités de formation continue ainsi que des mises à jour Covid-19 pour la gymnastique préscolaire.

Actuellement, 22 offres d'éducation préscolaire ou sites de projet avec plus de 3 500 familles participantes en Suisse centrale, à Zurich, en Suisse orientale, au Tessin et dans les Grisons font partie du réseau. En outre, notre réseau se met activement en réseau au niveau national et international. Nous nous engageons pour la diversité dans la gymnastique préscolaire et utilisons des synergies chaque fois que cela est possible.  La gymnastique ensemble est pour nous une affaire de cœur. Écouter maintenant le podcast Gymnastique Ensemble.
 

«Il ne suffit pas de dire que les portes sont ouvertes.
Vous devez vous assurer que les gens trouvent l'entrée.»
Lorenzo Milani, 1964